Dossier Ferland | Les Canucks veulent passer au niveau suivant

Après avoir offert une saison honnête, portés entre autres par les prouesses du jeune Elias Pettersson, où ils ont conclu le calendrier régulier avec une amélioration de 8 points par rapport à l’année précédente, les Canucks semblent affamés.

Devant composer avec une indéniable faiblesse à la ligne bleue (ils ont alloué 3.10 buts par match la saison dernière), les Nucks ont pris les moyens pour redresser le problème au cours des derniers jours. En y greffant Tylers Myers et Jordie Benn, et en s’assurant le retour d’Alexander Edler, on s’est arrangé pour que les gardiens puissent un peu mieux souffler.

À l’avant, malgré la présence de plusieurs jeunes talents, il manque cruellement de profondeur. En ce sens, l’ajout de Michael Ferland, un joueur qui vient de coller deux saisons de 40+ points et n’a pas peur du jeu physique, revêt tout son sens :

On me dit que Ferland aurait comme mandat d’empêcher un certain Kotkaniemi d’approcher Pettersson. Je blague…

Bref, ce n’est pas encore fait, mais une annonce officielle pourrait suivre sous peu. Quand on y pense, Ferland pourrait être un excellent fit à Vancouver. Qui plus est, il est déjà habitué d’évoluer avec une jeune attaque, lui qui a fait partie prenante des succès du Bunch of Jerks. De plus, avec près de 9M sur leur masse, les Nucks ont certainement les moyens de contenter les exigences du joueur autonome de 27 ans. À suivre…

M-à-J : C’est confirmé !

 


Ailleurs dans la LNH
À 42 ans, Matt Cullen, un véritable monument, raccroche ses patins :

Il a terminé la dernière saison avec une très raisonnable production de 7 buts et 20 points en 71 matchs avec les Penguins. Cullen s’est également arrangé pour clôturer le calendrier régulier avec un bon différentiel de +6.


Crédit image entête, NBCSports.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :