Des Ours et des Requins au bord du gouffre

Si les Bruins ont plutôt bien fait, effaçant un déficit de 2-0 en fin de première période, avant de prendre l’avance 3-2 en début de 3e, grâce à un filet de Pastrnak et un doublé de Bergeron – devenant par le même fait le 10e joueur de l’histoire des Bruins a atteindre la marque des 30 buts en carrière en séries -, c’est Brad Marchand qui attiré l’attention, en se permettant – encore- un geste disgracieux :

Il s’agissait déjà d’une récidive, après avoir fait le (cou)p à Leo Komarov en première ronde, pour le Ratface

Définitivement, Marchand aime les uniformes blanc et bleu… Dans les deux cas, il n’a reçu que des avertissements. Tôt ou tard, la ligue devra mettre ses culottes et agir… Si Brad Marchand est tout un joueur de hockey, certains de ses comportements sont tout à fait inappropriés. Mais bon, c’est sans doute déjà mieux que ses dardages sournois des dernières années… N’empêche que quand tu es rendu à mordre (presque, bon) un arbitre, il y a quelque chose qui ne tourne clairement pas rond…

Si on désire arguer qu’il fait le tout pour déranger l’adversaire, à la vue du résultat du dernier match, on peut se demander si ça n’a pas eu l’effet contraire… En effet, à mi-chemin du dernier tiers, Steven Stamkos, avec son premier filet en égalité numérique depuis le 3 mars 2018, est venu ramener les deux équipes à la case départ, forçant du même coup la tenue d’une prolongation :

Que Girardi a rapidement tranchée:

Maintenant qu’ils tirent de l’arrière 3-1 dans la série, et que celle-ci se transporte à Tampa – ce qui sera d’autant plus difficile que les Bolts sont invaincus, en pareilles circonstances, en 4 occasions -,  les B’s doivent espérer que Marchand commence à se concentrer sur le hockey. Après avoir terminé la dernière campagne avec 85 points en seulement 68 parties, avant d’en ajouter 17 en 11 joutes éliminatoires, il est évident qu’il peut contribuer autrement qu’en semant la bisbille… Cela dit, il faut souligner qu’il a tout de même trouver le moyen d’ajouter 2 aides dans la défaite d’hier; Il sait jouer au hockey !

À Vegas, les Knights, après avoir encaissé une dégelée 4-0 au match #4 disputé à San Jose, on s’est emparé d’une confortable avance de 4-0, via des filets de Neal, Tuch, Haula, et encore Tuch, à mi-chemin du dernier engagement. Le 2e but d’Alex Tuch est d’ailleurs venu chasser Martin Jones, qui cédait pour la 4e fois sur 31 tirs, pourtant brillant lors du dernier match. Alors qu’Aaron Dell s’amenait en relève, les Sharks, probablement fouettés par cette décision, ont sorti les crocs et mordu sévèrement les locaux, en inscrivant 3 buts sans réplique en un peu plus de 6min… réduisant alors dangereusement l’écart à 4-3… Ce fut malheureusement insuffisant, puisque Marchessault est venu compléter la marque dans un filet désert avec moins de 2min à faire. Pour sa part, Marc-André Fleury a flanché 3 fois sur 30 lancers (.900)… ajoutant tout de même une victoire à sa fiche…. C’est tout ce qui compte ! Ça méritait bien un gros câlin, autrement plus apprécié qu’un gros coup de langue…

Il faut dire que le cerbère s’est tout de même démarqué, avec cet arrêt aux dépends d’Hertl… :

Avant que ce dernier ne se reprenne, quelques instants plus tard, avec son 6e des séries :

Alors que la série reviendra à la maison pour la joute #6, les Sharks devront trouver le moyen de profiter de l’avantage de la glace pour forcer la tenue d’un 7e match…

…Encore une fois, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Crédit image entête, Yahoo.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: