Des nouvelles de Sergachev

Comme c’est à peu près toujours le cas lorsqu’il s’agit d’anciens Canadiens, on aime faire le jeu des comparaisons entre Mikhail Sergachev et Jonathan Drouin, et ce, depuis la fameuse transaction qui impliquait ces deux jeunes talents… Dans ce cas-ci, toutefois, il s’agit certainement d’un exercice autrement plus difficile que les transactions Pacioretty-Tatar, Galchenyuk-Domi et même Subban-Weber, parce que ce troc impliquait deux joueurs qui évoluaient à des positions différentes. De fait, la comparaison des statistiques les plus couramment utilisées devient un exercice, pour ainsi dire, insignifiant. Aussi bien comparer Eller à Halak, rendu-là…



Il faut donc plutôt se pencher sur l’apport qu’apporte le-dit joueur à sa nouvelle équipe… En ce qui me concerne, les deux clubs impliqués ont obtenu précisément ce qu’ils recherchaient. À Montréal, on avait (un cruel) besoin d’ajouter du talent à l’attaque. D’autant plus que Marc Bergevin savait déjà qu’il risquait de perdre Alex Radulov, une fois l’été venu… En pleine saison de misère, on a pris beaucoup de plaisir à critiquer Drouin, alors qu’il est tout de même parvenu à récolter 46 points en 77 matchs tout en devant s’adapter à la difficile position de joueur de centre. De retour à l’aile cette saison, le talentueux avant semble être de plus en plus à l’aise, avec une jolie récolte de 8 points en 11 matchs (60 points sur un calendrier régulier complet). Je suis convaincu qu’il enchaînera bientôt des campagnes de 70+ points pour quelques années… Malgré des matchs plus difficiles, comme tout le monde !

…Même Misha ! Ainsi, lorsque la mère des dragons le défenseur russe a terminé la rencontre qui opposait son équipe à celle de l’Arizona avec un différentiel de -6, samedi dernier, les reproches n’ont pas non plus tardé à fuser. Un peu comme lorsqu’on a choisi de le laisser de côté 2 ou 3 matchs la saison dernière. Heureusement, François Gagnon était prêt à aller au bat dans l’enclave pour défendre le jeune arrière :

Mais je prends Sergachev n’importe quand avant Girard… 

Chapeau à Chabot, qui connait un début de saison du tonnerre avec les Sens ! Tout à coup, Dorion ne semble plus si mauvais. Je vous rappelle toutefois qu’il est probablement le premier surpris des succès de sa jeune équipe :

Heu… – Dorion

Cela dit, j’ajoute une bière au coke de Gagnon : Il n’y a pas le moindre doute dans mon esprit que Sergachev appartiendra à l’élite de la LNH dans un avenir très rapproché. Par ailleurs, je ne comprends pas cette manie de vouloir utiliser le fait que Sergachev évolue derrière McDonnagh et Hedman comme justification de l’affirmation qu’il ne serait finalement pas si bon que ça… Le jeune vient tout juste d’avoir 20 ans (le 25 juin) et il sort d’une saison recrue de 40 points en 79 matchs ! Le tout, en passant à peine plus de 15:30 en moyenne par match sur la glace !

Cette saison, avec un temps de glace frôlant les 17 minutes, l’arrière revendique tout de même 4 aides en 11 matchs. L’absence de Victor Hedman lui permet d’avoir un peu plus d’occasions de se faire valoir. Mais on sait déjà ce qu’il vaut. Ou, en tout cas, on en a une bonne idée… Hier soir, par exemple, bien qu’il n’ait pas obtenu de points dans la victoire contre les Devils, il a cumulé un différentiel de +2. Patience, avant longtemps, on parlera probablement de lui comme étant un potentiel candidat au Norris… Surtout qu’on répète tout le temps que c’est souvent plus long pour un défenseur. Comme Drouin, comme tout le monde, il connaîtra d’autres matchs plus difficiles. Peut-être même un autre match avec un différentiel de -6. Il n’y a pas de quoi paniquer. 

Si on avait toujours Sergachev avec nous, et qu’on avait pu rapatrier McDonnagh, je ne lui reprocherait certainement pas de jouer moins souvent. En fait, je serais probablement dans un état de jubilation si avancé que je serais probablement dysfonctionnel pour les mois années siècles à venir.


De l’autre côté, j’aimerais profiter de cette occasion que j’ai moi-même créée pour rappeler à ceux qui invoquent le fait que le Lightning se soit départi de Drouin comme d’un facteur désignant ce dernier comme étant un problème, qu’un tel argumentaire est sans fondement. « Pourquoi l’échanger, s’il était si bon que ça »… À chaque saison on échange des tas de bons joueurs. En général, contre d’autres bons joueurs… 

D’abord, on pourrait l’appliquer à chaque fois qu’il y a une transaction, et dans les deux sens. Pourquoi échanger Sergachev s’il était si bon que ça ? Du côté de la Floride, outre la fameuse grève de Drouin, on doit se rappeler qu’il y avait alors un gros surplus à l’attaque et un manque de profondeur à la défense. Chez le Canadien, on aurait sûrement bien aimé pouvoir conserver les services de Sergachev et tout de même acquérir Jonathan Drouin, mais ce n’était pas possible. Si Montréal n’avait pas tellement de profondeur à la ligne bleue, on était toutefois conscient qu’il est généralement plus difficile d’acquérir un attaquant du calibre de Drouin que d’un bon défenseur. Weber et Subban, pour ne nommer que ceux-ci, sont d’ailleurs des choix de 2e ronde.En tout cas, à Montréal, on passe notre temps à chercher des attaquants de talent. Où, où, où, oùùù êtes-vouuuus ?

Bref, les deux équipes ont frappé un bon coup, en mettant la main sur une pièce importante pour les succès futurs des deux formations. Sergachev et Drouin, chacun à sa façon, rendront de précieux services à leur DG respectif. Ils ont déjà commencé, d’ailleurs. Plus que Pacioretty à Vegas, mettons !

Comme un ami me l’a rappelé, il ne faudrait pas non plus oublier que Tampa Bay était forcé de bouger puisque le repêchage d’expansion de Vegas approchait. En transigeant Drouin pour Sergachev, Yzerman se « libérait » d’un spot à protéger. En effet, au contraire de Drouin, Sergachev n’avait pas besoin d’être placé sur la liste de protection de son équipe. 

Enfin, nous aurons droit à un clash entre les deux équipes, alors que la troupe de Tampa Bay affrontera les Canadiens samedi prochain. Ces derniers devront prendre grand soin de ne pas prendre les Bolts à la légère. D’ailleurs le Canadien ne devrait prendre aucune équipe à la légère…

Je vous laisse sur ce petit bijou (!) :


En Prolongation
Quel sort attend cet autre ancien Canadien ?

 


Ailleurs dans la LNH 
Des nouvelles des Leafs !

Un premier creux pour les Leafs




Crédit image entête, Martin Chevalier/JournaldeMontreal.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: