Confusion à Vegas !

Une scène cocasse s’est produite, hier soir dans le duel opposant les Knights aux Canes, lorsque Jonathan Marchessault a été retenu plus longtemps que prévu dans le penalty box, suite à l’étrange confusion des officiels. Marchessault était au banc des pénalités, en raison d’une pénalité imposée à son coéquipier. En effet, l’attaquant David Perron et le défenseur des Hurricanes Trevor van Riemsdyk, des Golden Knights, ont tous deux été envoyés au cachot, mais Perron s’est vu accorder deux minutes de plus par le biais de Marchessault. Il va sans dire qu’une fois enfin sorti, ce dernier était très contrarié. Heureusement, les Hurricanes (12-11-7) n’ont pas su profiter de cette courte supériorité prolongée (d’à peine quelques secondes) pour influencer le pointage. Le plus drôle, dans tout ceci, c’est vraiment de voir les responsables s’obstiner à retenir la porte, malgré que Marchessault pointe clairement le panneau indicateur. Heureusement, Perron vient à sa rescousse hehe :

Si ça n’a pas eu d’incidence directe sur le résultat de la partie, les Golden Knights (19-9-2) ont tout de même dû s’incliner par la marque de 3-2 en fusillade, malgré une performance étincelante de Marc-André Fleury. Alors qu’il effectuait son grand retour d’une commotion qui le tenait à l’écart du jeu depuis le 13 octobre, Flower a effectué 35 arrêts sur les 37 tirs dirigés contre lui (.946). Il aurait mérité un meilleur sort. Si Fleury offre un rendement aussi inspiré contre Matt Murray et les Pens, dans le premier duel qui opposera les deux anciens coéquipiers jeudi prochain, Rutherford en aura assurément des ulcères :

Toujours à Vegas, on apprend, via Pierre LeBrun, que les Knights ont réclamé l’attaquant Ryan Carpenter, soumis au ballottage par les Sharks. Il semblerait que McPhee l’avait à l’oeil la saison dernière, et désirait potentiellement le réclamer au repêchage d’expansion. Cependant, San Jose a choisi de protéger le principal intéressé :

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: