Comment Chiarelli a fait passer Snow pour un génie

Ou serait-ce Snow qui a fait passer Chiarelli pour un **** ? … Peu importe !

À Montréal, hier soir, outre l’électrisant John Tavares (2 buts, dont le filet gagnant), nous avons eu la chance de pouvoir observer la 2e ligne des Isles (Barzal 3 points, Eberle 2 aides, et Beauvillier 1 filet). Une 2e ligne qui pourrait carrément faire office de 1er trio ailleurs dans la LNH. Ça serait le cas avec le Tricolore, en tout cas… Un 2e trio qui est constitué de 3 joueurs qui découlent directement de cadeaux offerts sur un plateau par Chiarelli à son homologue de Brooklyn.


En effet, en plus de Jordan Eberle, transigé cet été en retour de Ryan Strome; Anthony Beauvillier et (surtout) Mathew Barzal sont également tous deux – au moins partiellement – le résultat des décisions du DG des Huiles. En effet, à son arrivée à la tête de la concession d’Edmonton, Peter Chiarelli a décidé de secouer le pommier de ses sélections de repêchages, pour procéder à l’acquisition de ce qu’il croyait être un solide top4 en devenir : le gros arrière Griffin Reinhart. Pour son jeune défenseur, Garth Snow a donc reçu une sélection de 1er tour, 16e au total, qui est devenu Barzal. Ensuite, ajoutant sa propre sélection de 3e tour (72e), à l’autre choix (2e ronde, 33e) des Oilers obtenu pour Reinhart, Snow a acquis le choix de 1ere ronde des Bolts (28e au total) pour ensuite mettre la main sur Beauvillier. Tel que mentionné en début de paragraphe, 2 ans plus tard, il ajouta Eberle à ce qui allait devenir une excellente 2e ligne.

Si on observe les résultats de ces 2 transactions, on en vient à un constat désolant; Chiarelli s’est chié dessus !

Pendant que Ryan Strome ne parvient pas à produire avec régularité (46 parties : 7 buts, 10 passes, 17 points +1), Jordan Eberle se dirige vers une campagne de 66 points (45 : 14, 22, 36 +2). De l’autre transaction, il ne reste plus rien à Edmonton. En effet, Griffin Reinhart n’y aura disputé que 29 rencontres, durant lesquelles il n’a pu faire mieux qu’une récolte d’une seule aide, accompagnée d’un différentiel de -6, avant de quitter vers Vegas, via le repêchage d’expansion. Reinhart n’a cependant disputé aucune partie dans le désert du Nevada, s’alignant avec les Wolves de Chicago (LAH) depuis le lancement de la campagne (Où il fait plutôt bien, avec 7 points et un différentiel de +9 en 26 matchs…

Sur la Côte Est, environ 4000 km plus loin, Anthony Beauvillier et Mathew Barzal s’éclatent, alors que le 1er revendique 12 points (-1) en 34 parties à sa 2e année dans le show, tandis que le second casse tout sur son passage avec un impressionnant total de 47 points, dont 16 filets (+8) en seulement 45 parties à sa saison recrue ! Ce rythme l’enligne présentement vers une campagne de 86 points ! Dans le cas de Beauvillier, il totalise 36 points en 100 parties dans la Ligue nationale. À seulement 20 ans, dans son cas, le meilleur est encore loin devant lui, et c’est surtout la chimie qu’il entretient avec Barzal qu’il faut retenir. Par ailleurs, il totalise 5 points (+8) au cours de ses 5 dernières parties. Quand il prendra son envol pour de bon, Beauvillier rendra Barzal, également âgé de 20 ans, encore plus menaçant. À ce beau duo de jeunots très talentueux, il ne faut pas oublier Eberle, 27 ans, qui pourrait fort bien franchir à nouveau la barre des 70 points, pour la première fois depuis la campagne 2011-12. Bien sûr, Strome n’est pas vieux, à 24 ans, et il pourrait également connaître une ou plusieurs autres saisons de 50+ points. Présentement, il n’en revendique qu’une seule : 50 points en 2014-15. 

Bien qu’il soit présentement blessé, parions que les Islanders sont également fort heureux d’avoir pu soutirer le défenseur Johnny Boychuk, encore une fois à Chiarelli, à l’époque où il était à la tête des Bruins. En retour, Snow a cédé un choix de 2e ronde 2015 (via PHI), ainsi qu’une sélection de 2e tour en 2016. Le retour pour Boychuk n’est certes pas mauvais, et Chiarelli devait bouger pour se conformer au plafond salarial, mais parions que Snow a pris le goût de transiger avec son homologue favori, depuis !


En ce qui concerne Chiarelli, justement, on peut se demander s’il referait la transaction Hall-Larsson. Évidemment, Adam Larsson est loin d’être vilain, mais je pense que les Devils ont eu le dessus sur cet échange, en mettant la main sur Taylor Hall. En effet, l’ancienne 1ere sélection au total du repêchage de 2010, se dirige vers sa meilleure saison en carrière avec 44 points en seulement 40 rencontres jusqu’à maintenant ! Si on ajoutait à tout ça, l’échange de Tyler Séguin (2e choix  au total de ce même repêchage), on devrait peut-être commencer se demander si la réputation de Peter Chiarelli ne serait pas légèrement surfaite… Tant qu’à se poser des questions; on pourrait également se demander si la sélection de Jesse Puljujarvi, alors que plusieurs très bons défenseurs étaient disponibles (quitte à descendre au classement) ; Juolevi, Sergachev, Chychrun, ou encore McAvoy – que son successeur à Edmonton a judicieusement sélectionné au 14e rang-,  était le bon choix ?

Bien sûr, j’ai peut-être l’air désinvolte d’en venir à ce constat, après les faits, mais il n’en demeure pas moins qu’il faut déjà se demander combien de temps il restera en poste à Edmonton ? À moins d’un solide coup-de-barre au cours de l’entre-saison, il se retrouvera déjà sur le hot-seat, si rien ne s’arrange pour la prochaine campagne. Est-ce que Voldemort aurait lancé une malédiction sur ce poste ? Peu importe le nombre de premières sélections au total que cette concession remporte, on dirait que rien n’y fait. Évidemment, maintenant qu’elle peut compter sur Connor McDavid dans ses rangs, elle ne devrait pas patauger dans la médiocrité bien longtemps, mais -tel qu’on peut le constater présentement – il faudra s’assurer de bien l’entourer.

Qu’en pensez-vous, malgré une Coupe Stanley, la réputation de Chiarelli est-elle vraiment méritée ? Présentement, la fiche des Oilers est de 20-23-3, dont 3-6-1 à leurs 10 dernières sorties. Avec 43 points en 46 parties, ils ont un point d’avance, mais également un match de plus, sur les Canucks et l’avant-dernier rang de la Division Pacifique.

Il attend patiemment le prochain appel de son bon ami Pete




Crédit image entête, Youtube


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: