Charlie Lindgren est de retour avec le Rocket

Pressenti pour occuper le rôle de numéro 2 à Montréal l’année prochaine, Charlie Lindgren était sur la touche depuis plus d’un mois (6 décembre). Remis de sa blessure au bas du corps, le gardien obtiendra le départ de ce soir, tandis que le Rocket ira se mesurer au Moose du Manitoba :



Durant l’absence de Lindgren, Michael McNiven a maintenu des chiffres très semblables à ceux de son coéquipier : une moyenne de buts alloués de 2.49 (contre 2.56) et un pourcentage d’arrêts de .891 (identique)… Cette saison, les deux portiers ont également disputé à peu près le même nombre de matchs : 19 contre 13, en faveur de Charlie.

Dans la LNH, en 17 apparitions réparties sur 3 saisons, Charlie Lindgren s’est bien débrouillé avec le Tricolore, malgré une baisse de régime l’année dernière. De sorte qu’il s’est mérité une prolongation de contrat de 3 saisons, signé en février dernier. Il n’a malheureusement pas été en mesure de tasser Antti Niemi au dernier camp… et, à 25 ans déjà, il doit réussir à trouver le moyen de se démarquer d’ici la fin de la saison. Sans quoi, il pourrait très bien rater une belle occasion de s’installer dans la meilleure ligue au monde… On lui souhaite d’être épargné par les blessures. 



Fait à noter : À Laval, c’est Connor LaCouvee qui se démarque le plus devant la cage du Rocket. En 3 matchs jusqu’à présent, le cerbère de 24 ans a arraché 3 victoires, tout en maintenant des chiffres très intéressants : 1.68 et .932 ! Jamais repêché, LaCouvee profite d’un simple contrat d’essai avec le club-école du Canadien. Est-ce que ses performances suffiront à lui permettre de décrocher une entente en bonne et due forme ? Évidemment, l’échantillon est mince. Advenant que ça suffise, c’est donc dire que McNiven devrait reprendre la route de Brampton, pour y rejoindre le Beast dans la ECHL… À suivre !


En Prolongation
Aussi incroyable que ça puisse paraître, Michael McCarron pourrait très bien terminer la saison au sommet du classement des pointeurs de son équipe. Depuis une 20aine de matchs, le gros bonhomme est devenu méconnaissable. Tranquillement, il semble reprendre confiance en ses moyens. Évidemment, on ne s’attend pas à ce qu’il transpose sa production dans la LNH… tout de même, c’est encourageant pour la suite. S’il pouvait s’installer sur le 4e trio et dépanner de temps à autre sur la 3e ligne, ça serait déjà ça de fait. Sinon, ses récentes performances contribueront peut-être à lui donner une certaine valeur sur le marché des échanges… Valeur qui était inexistante au moment d’entamer la saison, alors qu’il est passé par le ballottage sans être réclamé.

Top 10 des meilleurs pointeurs du Rocket, 2018-19 via HockeyDb.com




Crédit image entête, NHL.com



 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: