2

Canadiens | Le trio des mal-aimés

À moins d’une surprise d’ici-là, on a déjà une bonne idée de la composition des trios pour le match qui opposera le Bleu-blanc-rouge aux Hurricanes demain soir (jeudi). En choisissant de jumeler Jonathan Drouin à Jesperi Koktaniemi et Joel Armia, Claude Julien a réuni les trois attaquants qui ont été les plus critiqués – à tort ou à raison – depuis l’ouverture du camp au sein d’un seul et même trio. Drouin n’a pas de cœur, Kotkaniemi est devenu un flop et Armia est trop lent…

Pourtant, de mon côté, je ne déteste pas du tout cette ligne. Ils ont d’ailleurs eu le temps de s’apprivoiser un peu la saison dernière, même si ça n’a pas été un franc succès. Bien sûr, on préférerait voir des joueurs comme Koktaniemi et Drouin occuper un plus grand rôle à l’attaque, mais avec un entraîneur qui aime bien rouler à 4 trios ça ne devrait pas trop transparaître sur leur temps de jeu. Ce sera encore plus vrai s’ils ajoutent quelques minutes en powerplay…


Surtout quand je regarde la composition du reste de l’attaque. Marc Bergevin l’a bien dit : Le Canadien est une équipe qui doit miser sur 4 bons trios pour espérer pouvoir l’emporter. Ça, et un Carey Price au sommet de sa forme. En ce sens, l’idée d’avoir une 3e unité qui réunira ces trois joueurs n’est certainement pas pour me déplaire. Avec Domi et Suzuki sur une ligne, Tatar et Gallagher sur une autre, et Byron et Weal sur la dernière, Drouin et Kotkaniemi seront en charge de la production offensive du 3e trio. On notera que chacun de ces duos est complété par un attaquant plus réputé pour ses qualités défensives : Lehkonen, Danault, Armia et Thompson. Il semble assez clair qu’on tente d’équilibrer les forces en présence. Un peu comme je fais sur ma Xbox ! Plus sérieusement, on pourrait toujours avancer que le Tricolore se retrouve avec deux 2e trio et deux autres 3e trio… Et souvenons-nous que l’équipe a inscrit 3 buts par match l’année dernière avec une formule plus ou moins semblable. D’ailleurs, si vous désirez voir l’amélioration entre les deux éditions, c’est ici :

 

D’autre part, prétendre que le fait de mettre un joueur sur le 3e trio est signe que l’équipe ne veut plus de lui, est aussi vide de sens que d’avancer que Weber est fini parce que Petry a terminé le dernier droit du calendrier régulier 2018-19 avec plus de temps de glace…

De plus,tel que l’a récemment souligné Bergevin, Drouin a eu un camp moyen l’année dernière aussi… ce qui ne l’a pas empêché de connaitre un bon début de saison. De plus, pour autant qu’il joue comme il en est capable, il est tout à fait possible de voir Drouin réapparaître à la gauche de Domi d’ici peu. Pour ce qui est de Kotkaniemi, il est le premier à reconnaître qu’il doit être meilleur. Mieux vaut rencontrer quelques difficultés maintenant que dans deux mois… Quant à Armia, il fera exactement la même chose que l’année dernière; il contribuera à sa façon, sans que ça se transpose forcément sur la feuille de pointage.


Tel que précédemment mentionné, ceci fera en sorte que le Tricolore pourra miser sur 4 trios capables de marquer des buts. Parce que, on ne se mentira pas, Byron et Weal sont tout à fait aptes à en scorer quelques-uns ! En tout cas, c’est pas mal plus sexy que le Bottom-6 auquel nous avions généralement droit autrefois. 

De toute façon, le camp est terminé, on passe maintenant aux choses sérieuses. Bien sûr, il faudra attendre quelques matchs avant de voir l’équipe bien rodée, mais c’est le travail de chacun d’entre eux de s’arranger pour se présenter au match numéro 1 au maximum de ses capacités. La saison commence le 3 octobre, pas le 3 novembre. En ce sens, il sera tout à fait naturel de critiquer le ou les joueurs qui n’en donneront pas assez.

Par contre, il est possible des les critiquer sans tomber dans les vaines insultes, creuses et personnelles. Par ailleurs, ils ont tout intérêt à prendre la situation actuelle au sérieux, parce que Dale Weise Nick Cousins et Ryan Poehling attendent leur tour derrière. Une profondeur qui m’apparaît comme étant bien plus menaçante que des Kenny Agostino et des Michael Chaput. Surtout quand on sait que l’équipe a ouvertement affiché son désir de faire de la place pour Poehling, et ce, le plus tôt possible. Si le joueur de centre fait ce qu’il a à faire sous la férule de Bouchard, l’un ou l’autre des attaquants mentionnés plus tôt dans ce charmant petit papier devra inévitablement faire ses bagages. Que ce soit pour évoluer avec une autre équipe de la Ligue nationale ou à Laval.

En attendant, je trouve qu’il est un peu trop tôt pour passer son temps à se plaindre.


En Prolongation
Si vous l’avez manqué, Jonathan Audet se demande si vous êtes de vrais partisans ?

Qu’est-ce qu’un vrai partisan ?

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments
Avant-match, Habs vs Leafs (05/10/19) - Hockey Herald - octobre 5, 2019

[…] Si le trio formé de Lehkonen, Domi et Suzuki parvient à développer une chimie et bien se roder, le Canadien aura la chance de pouvoir miser sur 4 bons petits trios bien équilibrés. Rappelons tout de même que Ryan Poehling et Nick Cousins attendent leur heure. Plusieurs joueurs […]

Reply
Avant-match, Habs vs Sabres (09/10/19) - Hockey Herald - octobre 9, 2019

[…] Canadiens | Le trio des mal-aimés […]

Reply

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :