Avant-match, Habs vs Sabres (09/10/19)

Chez le Canadien (1-0-1), on connait un bon départ sur les patinoires extérieures avec une récolte de 3 points sur une possibilité de 4. Avant de revenir à la maison jeudi (demain), on tentera de prolonger ces succès à Buffalo. Pour y parvenir, on comptera de nouveau sur le Jonathan Drouin 2.0 pour mener la charge. Et sur un Kotkaniemi qui a enfin obtenu un premier but à l’extérieur. Bien que l’attaque ait rapidement fait ses preuves avec 9 buts en 2 matchs, la défensive a connu des ratés en allouant autant de buts. Pour connaître du succès à long terme, on devra trouver le moyen de resserrer quelque peu le jeu…. tout en s’assurant de ne pas étouffer l’offensive. Considérant qu’il semble peu probable que la direction prive ses fans de Carey Price pour son match d’ouverture, on s’attend à voir Keith Kinkaid obtenir son premier départ de la saison ce soir :

Nhl.com

Tatar – Danault – Gallagher
Lehkonen – Domi – Suzuki
Drouin – Kotkaniemi – Armia
Byron – Thompson – Weal

Mete – Weber
Chiarot – Petry
Reilly – Folin

Kinkaid
Price

Extras : Kulak, Fleury
Blessé : Cousins (dos)




Avec 2 matchs en autant de soirs, on a décidé d’accorder une journée de repos au capitaine Shea Weber à l’entraînement d’hier. Claude Julien a affirmé que c’est quelque chose qu’on verrait de plus en plus souvent cette saison, dans l’optique de garder les joueurs frais et dispos. Le pilote des Canadiens a tenu à rappeler qu’il avait commencé à utiliser cette stratégie avec Carey Price l’année dernière… une méthode que le cerbère n’a pas manqué de louanger. M-à-j : Julien a décidé d’en profiter pour permettre à Mike Reilly et Christian Folin de se délier les jambes. Ils compléteront la 3e paire en lieu et place de Kulak et Fleury.


À Buffalo (2-0-1), l’attaque fait le travail avec une moyenne de 4.33 buts par match, la meilleure moyenne de l’Est, légèrement devant les Leafs (4.00). Défensivement, l’équipe fait également très bien avec une moyenne de buts alloués de 2.33. D’office pour les deux victoires des siens, Carter Hutton connaît un bon départ et est la raison principale derrière les succès défensifs des Sabres, comme en font foi sa moyenne de buts alloués (1.50) et son pourcentage d’arrêts (.939). Après une première saison décevante avec sa nouvelle équipe, est-ce que le vétéran de 33 ans pourrait revenir au niveau de jeu qu’il a offert à St-Louis en 2017-18, alors qu’il y a obtenu ses meilleures statistiques en carrière ? C’est peu probable, mais pour autant qu’il maintienne un certain niveau de compétitivité, les Sabres auront leurs chances. À l’attaque, Victor Olofsson est la sensation de l’heure. Choix de 7e ronde de l’équipe en 2014, l’ailier gauche de 24 ans connaît un départ du tonnerre avec déjà 3 buts et 1 aide. L’année dernière, après avoir dominé dans la Ligue américaine (63 points dont 30 buts en 66 matchs) à sa première campagne en Amérique du Nord, le Suédois est venu terminer la saison avec le gros club, avec lequel il a ajouté 2 buts et 2 passes en seulement 6 rencontres. À moins d’une surprise, Olofsson devrait d’ailleurs de nouveau entamer le match sur la première ligne :

The Hockey News

Olofsson – Eichel – Reinhart
Skinner – Johansson – Sobotka
Vesey – Mittelstadt – Rodrigues
Girgensons – Larsson – Okposo

McCabe – Ristolainen
Dahlin – Miller
Scandella – Jokiharju

Hutton
Ullmark

Blessés : Montour, Bogosian, Hunwick, Pilut, Sheary

Quand on regarde la défensive, il est difficile de deviner qu’ils ont quatre défenseurs sur la touche… Disons que Jason Botterill a abattu une besogne considérable au cours des derniers mois pour revamper sa ligne bleue. Peut-être pas la plus serrée, elle est toutefois mobile et bouge bien la rondelle. Ce qui contribue à alimenter l’attaque, et donc, à remporter des matchs. D’autre part, Ralph Kruger, qui a succéder à Phil Housley derrière le banc des Sabres, entend utiliser la vitesse de sa formation pour rivaliser avec celle des visiteurs.

Si le Canadien connait un bon départ au niveau de son powerplay (2/6, 33.3%), celui des Sabres est carrément dévastateur pas moins de 6 filets inscrits en 10 occasions (60%). Donc, en plus de devoir surveiller un Jeff Skinner qui revendique 24 points en 29 matchs en carrière face aux Canadiens, il faudra se méfier du jeu de puissance des locaux. La première vague de supériorité numérique de l’adversaire devrait d’ailleurs ressembler à ceci :

Olofsson – Eichel – Skinner
Reihnart – Dahlin



Bref, ce duel sera diffusé à RDS à partir de 19h00.  En ce qui concerne nos amis de HSL – Webradio, ils seront en ondes dès 18h30… un rendez-vous à ne pas manquer, comme toujours ! Le cas échéant, s’il y a des changements, les formations seront mises à jour.


En Prolongation
Moi, ce que je vois, c’est que le Canadien a la chance de pouvoir miser sur deux droitiers capables d’encaisser de grosses minutes. Ce qui vient, en quelque sorte, compenser le manque à gauche… :

Un peu comme la profondeur des 4 lignes de l’équipe vient combler l’absence d’un réel premier trio dominant :

Canadiens | Le trio des mal-aimés

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, NHL.com



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :