Avant-match, Habs vs Isles (14/03/19)

Chez le Canadien (37-26-7), on espère que la victoire contre les Wings suffira à relancer l’équipe. Tandis que les hommes de Claude Julien sont actuellement installés au 9e rang de l’Association de l’Est, en vertu d’une récolte de 81 points, à égalité avec les Jackets et le 8e échelon, chaque point compte. Preuve que la parité est très forte, il y a seulement 6 points qui séparent le Tricolore des Islanders… Étant un fervent amateur de la stabilité, l’entraîneur-chef ne devrait pas effectuer de changements à la formation qui lui a permis de remporter le dernier match, si ce n’est que Mike Reilly alternait sur la 3e paire ce matin. Il se pourrait donc que Benn ou Folin écope :

Nhl.com

Byron – Domi – Shaw
Tatar – Danault – Gallagher
Drouin – Kotkaniemi – Weal
Lehkonen – Thompson – Armia

Mete – Weber
Kulak – Petry
Benn – Folin/Reilly

Price
Niemi

Extras : Weise, Peca, Deslauriers, Hudon, Reilly, Lindgren



Ignoré deux fois au repêchage, Andrew Shaw est en train de démontrer pourquoi Marc Bergevin a consenti à céder 2 choix de 2e ronde pour lui. À ses 40 derniers matchs, depuis le 8 novembre dernier, El Shaw totalise 16 buts et 34 points, en plus de cumuler un différentiel +14. Aujourd’hui, avec 17 buts et 36 points en seulement 51 matchs, il est à seulement 3 buts (et 3 points) d’égaler ses sommets en carrière… C’était en 2014-15, alors qu’il a complété le calendrier régulier avec 20 buts et 39 points en 80 matchs.


À Brooklyn (40-33-7), une victoire permettrait aux Ilses de rattraper les Caps au sommet de la Division Métropolitaine. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Barry Trotz est venu confirmer sa grande valeur, en instaurant une solide structure à un groupe qui n’allait nulle part il y a un an. Sous la férule de Trotz, les Islanders sont devenus une puissance défensive. Ayant alloué seulement 168 buts (2.43 buts par match), l’équipe vient en effet au premier rang (!) de la ligue à ce chapitre, devant les Stars (172 buts alloués; 2.49). Honnêtement, j’ignore laquelle de ces deux formations je suis le plus surpris de voir aussi efficace en défensive ! Par-dessus le marché, le pilote est parvenu à accomplir cet exploit avec une formation qui a perdu Tavares et De Haan au cours de l’été… Bien que ce soit un peu plus difficile pour lui dernièrement, on peut dire que Mathew Barzal a brillamment pris la relève au poste de 1er centre de l’équipe. S’il risque de terminer le calendrier régulier avec moins de points qu’à sa saison recrue (22 buts et 85 points en 82 matchs), il se débrouille quand même très bien avec 17 buts et 55 points après 69 matchs. C’est pratiquement autant que Max Domi (24 buts, 62 points en 70 matchs), ça… hehe ! Chez les défenseurs de l’équipe, c’est le jeune Ryan Pulock, 23 ans, qui mène la charge. En plus de cumuler un excellent différentiel de +21, l’arrière de 6’2 et 217lb a déjà surpassé sa production de l’année dernière, avec 33 points en 69 matchs. En 2017-18, à sa saison recrue, Pulock avait terminé l’année avec 32 points en 68 matchs. Choix de 1ere ronde (15e au total) de l’encan 2013, il fait partie d’un superbe cru d’excellents jeunes arrières qui commencent à constituer la nouvelle garde de la LNH; avec Seth Jones, Darnell Nurse, Rasmus Ristolainen, Josh Morrissey et Shea Théodore. C’est également durant cette même ronde que Nikita Zadorov et Mirco Mueller ont été appelés sur l’estrade. Si on se fie à leur dernier match, qui s’est soldé par une victoire de 2 à 0 sur les Blue Jackets, la formation devrait ressembler à ceci :

Nhl.com

Lee – Barzal – Eberle
Ladd – Nelson – Beauvillier
Komarov – Filppula – Bailey
Martin – Cizikas – Clutterbuck

Leddy – Maufield
Pelech – Pulock
Hickey – Toews

Greiss
Gibson

Blessés : Boychuk, Lehner

La venue de Barry Trotz a également largement contribué à relancer les carrières respectives de Lehner et Greiss. Cette saison, les deux portiers affichent des statistiques étrangement semblables !

Robin Lehner : 38 : 20-11-5, 4 jeux blancs, 2.19 et .927
Thomas Greiss : 37 : 20-11-2, 5 jeux blancs, 2.26 et .927

À 32 ans, il s’agit de la meilleure campagne de Greiss depuis la saison 2015-16. L’année dernière avait été désastreuse pour ses statistiques personnelles : 3.82 et .892… En ce qui concerne Lehner, 27 ans, ses statistiques sont semblables à celles de sa première saison avec les Sabres, également en 2015-16 (2.47 et .924). Souvent blessé, il avait cependant été limité à seulement 21 matchs. Dès la saison suivante, en 2016-17, le gardien de 6’04 avait de nouveau cumulé des chiffres intéressants : 2.68 et .920 en 59 apparitions devant le filet. Quant à ses ennuis de la saison dernière (3.01 et .908), je crois qu’ils étaient directement liés aux déboires de l’équipe en général. Peut-être que ce sont les Sabres qui auraient dû signer Trotz… En tout cas, j’ai encore de la misère à croire qu’on l’a laissé partir de Washington pour une question de dollars et d’une divergence de philosophie. C’est pourtant la philosophie de cet homme qui a contribué à faire en sorte que les Capitales remportent la première Coupe de leur histoire… Bref, tant pis pour eux. Maintenant, ce sont les Isles qui peuvent profiter de l’enseignement de ce fameux stratège.



Bref, ce duel sera diffusé à RDS à partir de 19h00.  En ce qui concerne nos amis de HSL – Webradio, ils seront en ondes dès 18h30… un rendez-vous à ne pas manquer, comme toujours !

Bon match à tous !


En Prolongation
Si vous l’avez manqué, voici l’occasion de vous rattraper :

Montréal et ses gardiens #2, le nouveau mythe




Crédit image entête, NHL.com

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: