Avant-match, Habs vs Isles (05/11/18)

Chez le Canadien (7-4-2-0), toujours privé des services du rapide Paul Byron, on abordera ce périple sur le territoire New-Yorkais avec la possibilité de rejoindre les Leafs au 2e rang de la Division Atlantique. Pour y parvenir, on fera confiance à Antti Niemi ce soir, tandis que Carey Price sera de retour devant son filet demain contre les Rangers. Le reste de la formation devrait demeurer inchangé :

Nhl.com

Tatar – Danault – Gallagher
Drouin – Domi – Hudon
Lehkonen – Kotkaniemi – Armia
Deslauriers – Peca – Shaw

Benn – Petry
Reilly – Juulsen
Ouellet – Mete

Niemi
Price

Extra : Alzner
Blessés : Weber, Schlemko, Plekanec, Byron

Bien qu’il n’ait toujours pas engrangé de point depuis son retour dans la formation, après avoir passé 10 jours dans les gradins, on ne pourra pas reprocher un quelconque manque d’effort à Charles Hudon. S’il continue de travailler de la sorte, les points suivront. En tout cas, on lui souhaite. Quand on évolue sur le Top 6 d’une équipe, on doit produire. À suivre…


La pénalité de D-Lo n’en finit plus de faire jaser :

Encore une fois, avec un désavantage numérique déficient, le Tricolore aura intérêt à faire preuve de beaucoup de  discipline. Quant à l’avantage numérique, vivement le retour de Shea Weber !

Ici, au Barclay Center, on peut remarquer qu’il y a à peu près autant de monde à un entraînement des visiteurs que durant un match :

Pour terminer, rappelons que le Canadien n’a toujours pas encaissé deux revers de suite depuis le début du calendrier régulier… Pourvu que ça dure ! 


À Brooklyn (8-4-1-0), on occupe actuellement le premier rang de la Division Métropolitaine. Pour justifier ces succès, on n’hésite pas à désigner Barry Trotz comme étant le principal architecte de la chose. Surfant sur une étonnante séquence de 5 (!) victoires de suite, les Isles ont profité des enseignements de leur expérimenté entraîneur-chef pour resserrer leur défensive, pourtant encore incroyablement poreuse l’année dernière. En effet, ayant accordé seulement 30 buts en 13 matchs (2.31 buts par match) jusqu’à présent, les Islanders sont les meneurs de l’Est dans cette catégorie du jeu, à égalité avec les Bruins. Offensivement, on se débrouille également très bien, avec une jolie récolte de 42 buts (3.23 buts par match). Le différentiel de buts pour/contre (+12) de cette équipe est également le meilleur résultat de l’Association de l’Est, à égalité avec les puissants Bolts ! En somme, si le Tricolore forme une équipe surprenante, la troupe de Trotz fait quant à elle figure d’équipe quasi-miraculeuse. Parions que Brian McLellan, le DG des Capitals et ancien patron du pilote des Islanders, commence déjà à saisir l’étendue de sa gaffe… Tout ça, pour épargner quelques dollars… et pour un différent d’ordre « philosophique ». Le meilleur exemple de l’effet-Trotz, se remarque probablement dans les fiches des deux gardiens. Par exemple, en comparaison avec l’année dernière, celle de Thomas Greiss est passée d’une moyenne de 3.82 buts alloués par match à 1.85 (!) et son pourcentage d’arrêts a grimpé de .892 à .944 (!!).

Nhl.com

Lee – Nelson – Bailey
Beauvilier – Barzal – Eberle
Ladd – Filppula – Komarov
Johnston – Cizikas – Clutterbuck

Leddy – Pulock
Hickey – Mayfield
Pelech – Boychuk

Lehner
Greiss

Blessé : Martin, Stevens, Lorito

Pour ajouter au prestige du réputé entraîneur, Trotz est parvenu à accomplir tout ceci alors qu’on ne donnait pas cher de sa peau, suite au départ de Tavares… Également, l’offensive se débrouille très bien, malgré le désastreux début de campagne du jeune Beauvilier. Le Québécois revendique 1 seul point (1 but), jusqu’ici, tout en cumulant un différentiel de -6. Fait à noter, Anders Lee et Joshua Bailey sont actuellement les deux premiers pointeurs de l’équipe, avec respectivement 15 et 13 points. À contrario du bon vieux Pierre-Alexandre Parenteau, il semblerait qu’ils n’aient pas besoin de John Tavares pour produire. Voilà qui constitue certainement une autre belle surprise… Enfin, pour ceux qui l’ignore, afin de préserver la chimie du trio de Barzal, c’est Brock Nelson qui a reçu le mandat de piloter la première ligne. Avec 9 points, dont un impressionnant total de 7 buts (!), on peut dire qu’il s’acquitte très bien de cette tâche.


Bref, ce duel sera diffusé sur les ondes de RDS à partir de 19h00. En ce qui concerne nos amis de HSL – Webradio, ils seront en ondes dès 18h30… un rendez-vous à ne pas manquer, comme toujours !

Bon match à tous !


En Prolongation 

… et même les anciens Islanders performent !




Crédit image entête, capture d’écran YouTube



Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: