Avant-match, Habs vs Ducks (08/03/19)

Chez le Canadien (36-25-7), une victoire permettrait à l’équipe de revenir de son séjour en Californie avec une récolte de 4 points sur une possibilité de 6, ce qui viendrait mettre un peu de baume sur la défaite encaissée à San Jose. Une chose est sûre, dénicher un bon gardien numéro 2 sera certainement une priorité sur la liste d’épicerie estivale de Marc Bergevin… avec un bon défenseur gaucher, hehe ! D’ici-là, il faut bien composer avec ce qu’on a. De toute façon, à moins d’une blessure, il s’agissait vraisemblablement du dernier match d’Antti Niemi dans l’uniforme du Tricolore. En réalité, il est probable qu’il ait disputé son dernier match dans la LNH. Après ses désastreux (et très courts) passages à Pittsburgh et en Floride, je doute qu’une équipe soit tentée de miser sur lui. Malgré tout, il aura eu le temps de rendre de précieux services au Bleu-blanc-rouge l’année dernière alors que Price était sur la touche. Mine de rien, en 2017-18, on aura revu le Niemi du temps de ses beaux jours avec les Sharks en 2012-13. Bref, en plus du retour de Carey Price, j’ose croire qu’on peut s’attendre à voir Jesperi Kotkaniemi réintégrer l’alignement. Sinon, advenant qu’on préfère attendre au retour de l’équipe à la maison mardi prochain, le jeune joueur de centre aura bénéficié de 10 jours de congés… auquel cas, il devrait être bien reposé ! Du reste, en raison des circonstances – deux matchs en deux soirs, heure du match -, il est impossible de savoir ce que fera Claude Julien pour le moment. La formation sera donc mise à jour lorsqu’on en saura plus :

Nhl.com

Tatar Drouin – Danault – Gallagher
Byron – Domi – Shaw
Lehkonen – Kotkaniemi – Weal
Armia – Thompson – Weise

Mete – Weber
Kulak Reilly – Petry
Benn – Folin

Price
Niemi

Extras :  Peca, Deslaurier, Hudon, Kulak
Blessé : Tatar*
* = virus

M-à-J : Kotkaniemi sera bel et bien de retour, tandis que Tomas Tatar devra s’absenter en raison d’un virus. À la ligne bleue, après avoir regardé les 5 derniers matchs du haut des gradins, Mike Reilly reprendra également sa place à la gauche de Petry. C’est Brett Kulak qui sautera son tour : 



24h près avoir mis fin à une longue disette de 29 matchs sans marquer, souhaitons que Lehkonen parvienne à rebâtir sa confiance pour de bon… Après tout, il a prouvé à sa première saison dans la Ligue nationale qu’il avait le potentiel de marquer 20 buts.


À Anaheim (26-33-9), l’effet Bob Murray ne s’est finalement jamais vraiment concrétisé. Avec une fiche de 4 victoires contre 6 défaites au cours de leurs 10 derniers matchs, les Ducks ont pour ainsi dire annihilé ce qui pouvait rester d’espoirs de revenir dans le portrait des séries. En effet, avec un retard de 13 points de retard sur le Wild et la dernière place donnant accès aux séries dans l’Ouest, il faudrait carrément un miracle. D’autant plus qu’il reste seulement 14 matchs à jouer… Heureusement, l’avenir est tout de même prometteur. Un simple reset, à l’image de celui fait par l’adversaire de ce soir, pourrait tout à fait ramener cette équipe dans le droit chemin. D’autant plus qu’elle a la chance de miser sur une panoplie de bons jeunes joueurs. Perry et Kesler quitteront sans doute dans un avenir rapproché et la nouvelle garde sera alors prête à venir prendre la relève. J’ai déjà hâte de revoir Maxime Comtois à l’oeuvre ! En attendant, les prochaines semaines risques d’être longues, l’équipe étant absolument incapable de marquer des buts avec régularité. En 68 matchs depuis le lancement des hostilités, ils ont en effet été limités à un maigre total de 151 buts, pour une moyenne à peine supérieure à 2 buts par match (2.22)… Le meilleur buteur de l’équipe est le gros Jacob Silfverberg, avec 18 réussites. Il est suivi par Adam Henrique et ses 14 buts, ensuite il faut regarder du côté de Getzlaf (11), Kase (11) et Rakell (10) pour trouver les seuls autres marqueurs de 10 buts ou plus. À première vue, il semble assez probable que Silfverberg soit leur unique marqueur de 20 buts d’ici la fin de la saison. On se croirait en pleine saison écourtée ! À la ligne bleue, c’est le jeune Hampus Lindholm qui mène la charge, avec 24 points en 62 matchs, tandis que Cam Fowler a raté 23 matchs de mi-novembre à début janvier. Il est tout de même le 2e meilleur défenseur offensif grâce à son total de 15 points en 45 matchs. Devant le filet, John Gibson et Ryan Miller font du très bon boulot, considérant le jeu décousu et sans passion avec lequel ils doivent composer. Le vieux Miller semble vraiment avoir trouvé sa niche avec cette équipe. Après des moments difficiles avec les Blues et les Canucks, le vétéran gardien de 38 ans semble complètement revigoré depuis qu’il s’est joint aux Ducks durant l’été 2017. Depuis, il y a maintenu une moyenne de buts alloués de 2.37 et un pourcentage d’arrêts de .928. Si on se fie à leur dernier match, la formation des Mighty Ducks devrait ressembler à ceci :

aka le plus beau logo des Ducks – NHL.com

Roy Jones – Geztlaf – Sprong
Rakell – Shore – Silfverberg
Ritchie – Henrique – Terry
Rowner – Grant – Perry

Lindholm – Manson
Larsson – Fowler
Megna – Holzer

Gibson
Miller

Blessés : Kase, Shore, Guhle, Grant, Johnson
Extra : Kesler

M-à-J : Après trois matchs avec le gros club, Kevin Roy retourne de la Ligue américaine :



Bref, ce duel sera diffusé à RDS à partir de 22h00.  En ce qui concerne nos amis de HSL – Webradio, ils seront en ondes dès 18h30… un rendez-vous à ne pas manquer, comme toujours ! Eh oui, nous avons droit à un congé de TVA Sports cette semaine.

Bon match à tous !


Crédit image entête, NHL.com


Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: