Avant-match, Canadiens vs Coyotes

Pendant que les Yotes sont sous les projecteurs en raison d’une bien étrange situation, ils continuent d’éprouver toutes sortes de difficultés à remporter la victoire, avec une piètre fiche de 2-15-3, bon pour le dernier rang de la ligue, alors qu’ils sont embourbés dans une gênante séquence de 5 défaites de suite.

Passé Clayton Keller (20 : 11-6-16  -8) et Oliver Ekman-Larsson (20 : 2-9-11  -15), ce groupe ne semble offensivement aller nulle part. Des attaquants comme Max Domi, Christian Dvorak et Derek Stepan -qui devraient pourtant contribuer à l’attaque- ne parviennent même pas à passer le cap des 0.50 points par match. Par ailleurs, en ce qui concerne le jeu défensif, il n’y a AUCUN joueurs dans les plus, au niveau du différentiel, dans cette équipe. En vérité, seuls Adam Hill et Dylan Strome affichent un différentiel neutre de +/- 0. Mais, dans leur cas, ils n’ont respectivement disputé que 3 et 2 rencontres. Après 20 parties, on se voit forcer de constater un grave manque de cohésion et de leadership dans cette formation. Est-ce que le pilote de la formation de l’Arizona, Rick Tocchet, fraîchement arrivé en relève à Dave Tippett l’été dernier, survivra longtemps à la banqueroute ? À la ligne bleue, il faut mentionner que Niklas Hjalmarsson et Jakob Chychrun seront absents, étant tous deux blessés. Devant le filet, Antti Raanta fait de son mieux avec ce qu’il peut, tandis que Scott Wedgewood -acquis dans l’optique de remplacer un Louis Domingue décevant- abat un travail honnête avec une moyenne de buts alloués de 2.98 et un pourcentage d’arrêts de .913. Dans les circonstances, il s’en sort très bien. Selon Dailyfaceoff, les Coyotes -qui se sont entraînés hier soir- devraient afficher la formation suivante :

Domi – Stepan – Keller
Rieder – Dvorak – Fischer
Perlini – Kemp – Duclair
Martinook – Richardson – Rinaldo

Ekman-Larsson – Demers
Goligoski – Schenn
Connauton – Mermis

Raanta
Wedgewood

Du côté du Tricolore, ce sera, bien sûr, encore une fois Charlie Lindgren (1.39 et .957)qui défendra la cage montréalaise, pendant qu’Antti Niemi réchauffera le banc. À l’attaque, la Direction pourrait offrir un bonbon à ses fans, puisqu’elle a en effet procédé au rappel du québécois Nicolas Deslauriers. Le rapide et intense attaquant -qui peut également jouer à la défense, où il a été sporadiquement utilisé avec le Rocket et où il a évolué durant 3 de ses 4 saisons dans le Junior– s’est amené dans le giron du CH dans la transaction envoyant l’arrière Zach Redmond aux Sabres, le 4 octobre dernier. Il portera le numéro 20, avec le Tricolore. Torrey Mitchell, un autre québécois, était de retour à l’entraînement ce matin, après s’être absenté de la dernière partie, en raison d’un virus. Advenant que Mitchell reprenne sa place dans l’alignement, le Canadien comptera sur pas moins de 5 attaquants québécois en uniforme en même temps :

Galchenyuk – Drouin – Byron
Pacioretty – Danault – Shaw
Hudon – Plekanec – Gallagher
Deslauriers – De la Rose – Mitchell/Froese

Benn – Weber
Alzner – Petry
Mete – Morrow

Lindgren
Niemi

Face à une formation en déroute, le Canadien DOIT trouver le moyen de l’emporter et de revenir immédiatement sur le chemin de la victoire, après une défaite en prolongation face aux Jackets. Pour se faire, il ne faudra pas seulement se reposer sur la fusée Paul Byron pour marquer des buts.

Photo courtoisie Eric Poulin, Jack Marketing inc.

Qu’en pensez-vous, Lindgren poursuivra-t-il son étonnante séquence de 8 matchs sans accorder plus de 2 buts, et l’attaque montréalaise profitera-t-elle des malheurs des Coyotes pour exploser, après quelques parties où elle s’est montrée plus silencieuse ? La rencontre sera diffusée, dès 19h30, sur RDS.

Crédit image entête, Graham Hughes La Presse canadienne via Ledevoir.com

 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: