Au tour de Charlie McAvoy

Devant composer une masse salariale relativement serrée, les Bruins peuvent dire un beau merci au jeune Charlie McAvoy. RFA depuis le 1er juillet dernier, le talentueux défenseur de 21 ans vient, en effet, d’apposer sa signature au bas d’un très raisonnable contrat de 3 ans qui lui rapportera en moyenne 4.9M par saison :

Oui, c’est vrai… c’est juste un peu plus que Karl Alzner.



Remarque, c’est peut-être Werenski que les Bruins devraient remercier pour la signature de cet avantageux contrat-pont… Tel que le souligne Bob McKenzie, on peut voir plusieurs similitudes entre l’entente de McAvoy et celle récemment signée par Zach Werenski avec les Jackets.

Par exemple, la structure des deux pactes fait en sorte que les deux jeunes arrières sont assurés de décrocher un minimum de 7M (7.3 dans le cas de McAvoy) pour être qualifiés par leur équipe respective. À une ère où ces contrats semblent en voie de disparition, il s’agit d’un excellent tour de force. De plus, grâce à ce pacte, ils ne seront pas forcés de prendre une décision déchirante pour entamer le nouveau calendrier régulier en conformité avec le plafond de la ligue.


Et, entre vous et moi, ce sera sans aucun doute pleinement mérité. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’un risque calculé. En présumant qu’il y aurait impasse au niveau des négociations et que McAvoy devait signer une simple entente qualificative, le droitier deviendrait joueur autonome sans restriction au terme de celle-ci :

Cela dit, d’autant plus que Chara ne sera plus là, je doute qu’on se rende jusque-là. À moins d’une surprise, McAvoy fera sauter la banque avec une entente à long terme dans 3 ans. S’il n’est pas (encore) une machine offensive comme l’est son coéquipier Torey Krug, McAvoy est plus complet et bien plus efficace dans sa zone. Et puis, il n’est pas forcément en reste dans la zone adverse… S’il est épargné par les blessures, on peut tout à fait s’attendre à le voir terminer la saison avec plus ou moins 45 points.

Avec cette signature, il reste un peu plus de 3.2M aux Bruins pour mettre sous contrat leur dernier joueur autonome, Brandon Carlo. Lui-même RFA, on voit mal comment il pourrait tenir son bout et exiger beaucoup plus après tout cela. Logiquement, il devrait s’agir d’une simple formalité…


En Prolongation
Avec ce gros dossier enfin réglé, n’oublions pas que Torey Krug serait prêt à accepter moins d’argent pour poursuivre sa carrière à Boston :

Bruins | Chara, McAvoy, Carlo… et Krug

Pour vous abonner au Herald, suivez ces liens : Facebook et Twitter


Crédit image entête, USA TODAY Sports via NBCSports.com




 

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply:

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :