Analyse du draft de la LNAH, par Dean Lygitsakos

Bonjour à tous

Voici mon point de vue, basé sur les infos des joueurs draftés que je possède et aussi sur les stratégies de draft des équipes.

Je prends aussi beaucoup en considération ceux « pas drafté » à un tel ou tel autre moment par une équipe. Il y a également la situation individuelle des équipes. Par exemple, un club comme Jonquière n’a pas besoin de drafter autant pour le présent que celui de Trois-Rivières. Ça change la stratégie de draft, et je tente d’en tenir compte.

Je ne traite pas des résultats en septembre mais bien du travail fait à ce stade-ci, en fonction de ce qui était connu (par certains) au moment du draft. Il faut aussi noter que j’ai cessé de travailler sur le draft depuis 2 mois. Par conséquent, il m’en manque un bout.

Voici le travail des équipes, suivi de mes analyses pour chacune. En espérant que vous lisiez le tout avec intérêt, mais aussi en respirant par le nez. It’s just for fun!

Jonquière: 1- J. Desmarais 7- A. Picard 14- G. Clarke 22- M. Tousignant 28- C. Lalancette 33- D. Gauthier 35- J. Proulx (trade) 47- S. Fournier 52- Z. Fucale 57- S. Goulakos

Draft Laval: 6. Steven Oligny 12. Steven Cacciotti 18. David Bastien 24. Jimmy Oligny 30. Pier-Luc O’Brien 36. Frédérick Côté 42. Charles Lavigne

Analyse : Jonquière détenait le tout premier choix et y est allé avec le joueur que je pensais qu’ils prendraient, James Desmarais. Une valeur sûre, un gars qui va jouer dans la ligue dès cette année et c’est un pro qui va venir perpétuer la tradition d’excellence à Jonquière. C’est un gars que je respecte énormément et que je prendrais dans mon club demain matin. Par contre, ce n’était pas le meilleur joueur disponible, même si c’était un choix de 1er tour à 100% sûr.

Les Marquis n’ont pas à viser des gars moins solides mais qui viennent pour sûr. Ils peuvent se permettre des grosses pointures qui vont rentrer un jour ou l’autre et auront un impact. Picard, Clarke; Lalancette, D. Gauthier sont tous très près de venir au Québec et auront un impact certain. J’aime beaucoup le fait qu’ils aient gardé le cap sur la stratégie mise de l’avant, alors que j’étais encore là.

Au niveau du dratf de Laval; ils choisissaient tard. Il faut en tenir compte. Je n’aurais pas pris Steven Oligny au 6e rang mais je l’aurais pris au 12e. J’aurais pris Sebastien Thinel ou Steve Cacciotti. Donc, ils ont réussi, à l’envers, à avoir Cacciotti et Oligny. Pour un club ayant besoin de hargne, car ils aspirent à une run de playoffs, ramasser ces deux gars-là est le move parfait, en regard des rangs tardifs où ils choisissaient. Je ne peux pas leur donner un « A », car il n’y a qu’un seul joueur d’impact à 100% sûr qui jouera l’an prochain, mais c’est tout de même un travail solide, dans la situation enviable qu’ils se retrouvent.

Thetford: 2- B. Gervais 4- M. Macenaeur 15- Y. Turcotte 16- B. Mondou 19- E. Marcoux 23- R. Boudreau 32- J. Ratelle 41- E. Chouinard 51- A. Arsenault 53- D. Corso 55- L. Leduc

Draft Laval 3. Dominic Léveillé 9. Gaby Roch 13. Francis Wathier 21. Dany Massé 27. Mathieu Brunelle

Analyse : Je n’aime pas vanter mes ennemis de toujours, mais je suis obligé de dire qu’ils ont carrément détruit le draft. Plusieurs de mes picks ont été pris par eux et je suis estomaqué par leur récolte.

Les 2 meilleurs picks du draft sont Gervais et Macenaeur (même si plusieurs autres picks sont solides à travers la ligue). Ces deux joueurs sélectionnés par le même club, c’est déjà quelque chose de majeur. Mais c’est la suite qui est encore plus impressionnante. Yanick Turcotte se dirige au camp des recrues des Islanders de NY, mais il est un prospect de premier plan pour la LNAH. Marcoux sera un gardien majeur, et c’est pour bientôt. Ratelle est un de mes coups de cœur et bien qu’il aille sûrement en ECHL pour démarrer l’année il n’est pas loin de la ligue. Antoine Arsenault est une belle prise. Il est un des rares JRAAA à qui je prédis un rôle régulier dans la LNAH à 21ans. Je pourrais continuer, mais à vrai dire j’adore leur travail de cette année.

Le draft de Laval, ils ont eu Dom Leveille et Gaby. Pour un groupe aspirant à la Coupe, ce sont deux ajouts importants.

Je leur octroi un « A » sans hésiter.

Sorel: 6- MA Bernier 13- A. Bouvet-Morrissette(de TR) 24- S. Lebel 27- M. Fortunus 30- V. To-Landry 42- S. Oke

Draft Laval 5. David Massé 11. Louis-Philippe Lacroix 17. Keven Marshall 23. Brian Lovell 29. Steve Bossé 35. Alex Bitsakis 41. Joël Thériault St-Georges

Analyse : Sorel n’a pas vraiment besoin du draft pour recruter. Près de la métropole, les joueurs font la file pour y jouer. Mais les Éperviers sont toujours solides, en mixant vétérans et jeunes prospects à leur liste déjà bien garnie. Je ne suis pas certain si MA Bernier se joindra au club cette année, mais c’est au minimum un beau placement. Cependant, Bouvet-Morrissette est un excellent pick qui devrait jouer cette année. V. To-Landry va surement jouer aussi. Ils n’avaient que 6 picks et ils ont fait la job avec ceux-ci.

Pour le draft de Laval, ils ont pris le gars que ça leur prenait, D. Massé. Excellent fit. On me dit que Lacroix est blessé, mais je ne peux pas le confirmer.

Un draft sans éclat, mais avec Masse et advenant qu’ils rentrent Joel ou Boss, ça serait wow.

St-Georges 11- Stephane Veilleux 12- Jonathan Lafrance 31- M. A. Gragnani 36- A. Demers 37- C. Montmigny 43- C. D. Beaudoin 46- A. Labonte 56- G. Veilleux

Draft Laval 1- A. Russo (trade 4e draft Laval, 5e draft LNAH, Mason Gray) 10. Martin Gascon 16. Jonathan Parisien 22. Philippe Dupuis 28. Kevin Poulin 34. Cédrik Fafard 40. Samuel Blanchette

Analyse : Je ne sais vraiment pas comment dire sans offusquer et/ou m’attirer du feedback négatif. Ça n’a juste aucun sens. Stephane Veilleux, un beauceron qu’il fallait repêcher, a déjà signé en Asie et fut par conséquent sélectionné beaucoup trop tôt. Un club comme StG doit prendre des gars pour aider maintenant. Au 12e rang, Lafrance est un choix nébuleux, pour demeurer poli. Beaudoin est le seul prospect digne de ce nom et plusieurs choix sélectionnés par le Cool sont des gars borderline senior AAA. Je ne comprends pas, tout simplement.

Par contre, leur draft Laval fut une réussite. Ils ont misé tous leurs billes sur Laval, et je les comprends. Il s’agissait de valeurs connues et beaucoup plus facile à drafter, avec une liste fournie par la ligue. Mais Adam Russo était exactement ce dont ils avaient besoin et je crois que ce move était un must pour eux. Parisien et Gascon sont deux bons vétérans à ajouter aussi et la transaction de Martin Trempe ne leur a pas coûté cher. Un autre bon move.

Somme toute, un des pire draft que j’ai vu en 13 ans, mais ils ont tout de même fait 2 bons trades et un solide draft de Laval. Le tout faisant en sorte qu’au final ils ramassent 4-5 nouveaux joueurs de calibre LNAH.

Trois-Rivières 5- FP Guenette 21- O. Latendresse 26- P. O. Morin 34- L. M. Aubry 38- D. Beauchemin 44- E. Brassard 45- J. Ouellet-Beaudry 48- L. Marcotte 50- A. Beauregard

Draft Laval 2. Nicolas Dumoulin 4. Francis Desrosiers 7. Jonathan Oligny 15. Alexandre Imbeault 19. Ryan Sullivan 25. Maxime Sanon 31. Steve Pelletier 37. Ryan Kavannah 43. Maxime Clermont

Analyse : Leur stratégie était très claire et prévisible: tout miser sur les gars de Laval. Ils l’ont fait avec brio, en ajoutant 7 joueurs prêts à contribuer immédiatement, selon mes calculs. Ça, c’est un tournant important pour eux.

Ils ont aussi effectué le trade qui a monopolisé l’attention avec Russo vers StG. Ils avaient deux gardiens #1 et se devait d’en bouger un. Par contre, ils ont nettement vendu en deçà de la valeur marchande d’un #1, à un club qui mourrait d’envie d’en obtenir un. Malgré ça, le choix qu’ils ont fait avec le pick reçu de StG dans ce deal fut une bonne sélection (FP Guenette). Je l’aime beaucoup et je le visais dans mon draft, si j’avais participé. La suite de leur repêchage est remplie presque exclusivement de joueurs qui retourneront USA/Europe/universitaire l’an prochain. Mais la liste de 3R était tellement faible qu’ils devaient la regarnir et je crois qu’en ce sens ils ont bien fait. J’aurais aimé les voir acquérir un ex-UQTR prêt à jouer en la personne de Raphael Boudreau (23e par TM) au lieu d’un Olivier Latendresse (21e). Le Trifluvien Bouvet-Morrissette était un must pour eux, mais il fut sélectionné avant.

Somme toute, les gars de Laval vont servir de présent et ceux du draft LNAH de futur. Pas fou…

RDL 3- A. Vanier 8- G. Desjardins 9- G. Rioux-Legault 10- C. A. Delisle 17- O. Archambault 18- M. O. Roy 20- P. Gadoury 25- P. Cornet 30- G. Slight 39- J. F. Plante 40- M. Roy 49- G. Gelinas 54- O. Roy

Draft Laval 8. Sébastien Thinel 14. Jérémi Janneteau 20. Yan Poirier 26. Danick Bouchard 32. Alexandre Gauthier

Analyse : Excellent travail lors des deux drafts. RDL possédaient plusieurs bons choix, grâce a des trades de l’an passé et ils ont collecté adéquatement sur ceux-ci. Vanier est un gars que je respecte beaucoup et il jouera cette année. Même chose pour Rioux-Legault. Deux gros bonhommes qui vont s’ajouter à une brigade déjà très grosse à RDL. J’aurais pris Macenaeur avant Vanier, mais Vanier est un très bon pick quand même. Carl-Antoine Delisle reste au Québec, mais a un deal avec La Tuque dans le senior. Si RDL le convainc d’aller là-bas; il s’agira d’une superbe prise.

Plusieurs des choix des 3L sont d’excellents placements et Karl a maximisé l’équilibre entre le présent et l’avenir.

Lors du draft de Laval, il a prit mon choix S. Thinel. S’il joue, et je crois que ce sera le cas, on parle du vol de cette portion de la journée. Chapeau de l’avoir obtenu au 8e rang overall.

En général :

Meilleur pick : Bruno Gervais (2e overall par TM) Pire pick: Jonathan Lafrance (12e overall par StG) Coup de cœur: Maxime Macenaeur (4e overall par TM) Carte cachée: Yannick Turcotte (15e par TM) Long shot of the day: Antoine Arsenault (51e par TM) et (A. Picard 7e par Jon)

Crédit image, CJSO.ca

– Par Dean Lygitsakos

Hockey Herald
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: