All-in !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Capitals savent comment se donner les moyens de gagner… Bien que les visiteurs aient entamé le premier tiers en force, ce sont les locaux qui ont brisé la glace en premier… et 3x plutôt qu’une ! C’est d’abord T.J. Oshie, à mi-chemin de l’engagement, qui est venu refroidir les ardeurs des Knights, grâce à un but inscrit dans une cage béante, suite aux efforts de Backstrom et Kuznetsov, sur un premier jeu de puissance pour les locaux :

Moins de 5 minutes plus tard, c’est Tom Wilson, avec son 5e but et 14e point des séries, qui s’est inscrit à la marque, en décochant un tir de l’enclave :

Rappelons que le gros attaquant de 24 ans sort tout juste de sa meilleure campagne en carrière (14 buts, 35 points). J’ai à peine eu le temps de formuler à un ami le fait qu’on donnait peut-être un peu trop d’attention à Devante Smith-Pelly et pas assez à Tom Wilson, que ce même DSP est venu ajouter un clou au cerceuil des Knights, avec moins de 30 secondes à faire à la période :

Durant l’engagement médian, les Golden Knights ont peut-être doublé les Capitals au chapitre des tirs (11-5), mais ce sont ces derniers qui ont marqué le seul filet de la période, en profitant d’un autre avantage numérique pour déjouer à nouveau Marc-André Fleury, via un filet de John Carlson :

Au dernier tiers, les hommes de Gerard Gallant auraient peut-être pu parvenir à effectuer une remontée… Peut-être… À moins de 10 minutes d’écart, James Neal et Reilly Smith sont venus rétrécir le pointage à 4-2 :

Malheureusement pour eux, plutôt que de se concentrer sur le hockey et tenter de capitaliser sur le momentum, Ryan Reaves a préféré chercher les ennuis en tentant de déclencher une bagarre avec Tom Wilson… Avec pour résultat de les envoyer réfléchir (rudesse) tous les deux. 30 secondes plus tard, Michal Kempny, acquis des Blackhawks quelques temps avant la date limite des transactions, est venu inscrire son 2e but des séries :

À partir de là, les Knights ont laissé le dessus à leur frustration et ont passé le reste de la partie à se défouler. De sorte que, à un peu plus d’une minute de la fin de cette écrasante domination, les Caps ont profité d’une autre supériorité numérique pour marquer une 3e fois en pareilles occasions, grâce à un filet de Brett Connolly… Portant du même coup le pointage final à 6-2.

À une seule victoire de la première Coupe de leur histoire, les Capitals ont les chances de leur côté, alors que 32 des 33 équipes ayant profité d’une avance de 3-1 dans la série finale – depuis l’instauration du format 4-de-7 en 1939 – ont fini par remporter les grands honneurs ! Cela dit, la page Hooked On Hockey Magazine nous apprend que les Caps ont échappé une avance de 3-1 à 5 reprises dans leur histoire; soit plus que n’importe quelle autre équipe d’un sport professionnel majeur nord-américain… Il faudra prendre garde à ne pas prendre la victoire pour acquise…

Avec sa performance de 4 passes (!), Evgeny Kuznetsov totalise maintenant 31 points… la meilleure production éliminatoire de la LNH, depuis l’an 2000, derrière Evegni Malkin (36) et Sydney Crosby (31), tous deux en 2009 ! Seuls deux autres joueurs ont atteint la barre des 30 points, depuis : Daniel Brière (2010) et Logan Couture (2016). Toutefois, Kuznetsov est le premier à obtenir 4 aides dans une joute de la grande Finale, depuis Joe Sakic en 1996. À travers tout ça, n’oublions pas Nicklas Backstrom, qui a terminé la soirée avec 3 passes… le centre totalise maintenant 22 points en 19 joutes. Pour sa part, avec son 12e point en supériorité numérique, John Carlson s’est emparé du 4e rang de l’histoire chez les défenseurs de 28 ans et moins, devant Brian Leetch, Sandis Ozolinsh et… PK Subban ! Enfin, en parvenant à arrêter 28 des 30 lancers dirigés vers lui, Braden Holtby a poursuivi son excellent travail :

Braden HOTby !

Du côté des Knights, en obtenant une aide sur le but de Smith, Jonathan Marchessault récoltait un 9e point en 10 matchs sur la route, depuis le lancement des séries. En ce qui concerne Fleury, après avoir dominé la première ronde (.970), la 2e (.935) et la 3e (.938); il vient de terminer chacun des 4 matchs de la Finale avec un pourcentage inférieur à .880 (.845)… Il n’est pas le seul fautif, mais il ne domine plus. 

Définitivement, après exactement 3700 matchs depuis leur arrivée dans la Ligue nationale, les Capitals sont all-in ! ALLCAPS !

… Comme toujours, merci à nos amis de HSL de nous avoir transmis plusieurs statistiques intéressantes… ce qui réduit considérablement la charge de travail à faire pour effectuer les recherches, en plus de pimenter l’article de quelques faits très intéressants. N’hésitez pas à vous abonner en suivant le lien ci-haut.


Crédit image entête, Todaysportnews.net

Tom L.D. MacAingeal
 

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: